21/11/2009

Impartialité de Pierre Ruetschi, rédacteur en chef de la TDG ?

Ce jour, en lisant la Tribune de Genève, je commence normalement par l'éditorial de Pierre Ruetschi, sous le titre "Pas d'avenir sans CEVA".

Si en sa qualité de rédacteur, en chef, il peut parfaitement laisser transpirer ses sentiments les plus profonds pour l'avenir de Genève et sur le CEVA, c'est la mise en page de son article que je dénonce.

En effet, en page 1, septante lignes pour promouvoir le CEVA et dénoncer les arguments des opposants à ce projet. A travers son analyse, il attaque le projet du barreau sud. Jusque là rien de choquant pour moi, c'est un éditorial, le rédacteur donne sa position. Mais voilà.

Alors que je pensais avoir terminé la lecture de cet éditorial, je devine la dernière ligne ; Suite en page 3.

Et là, oh surprise !

On peut y lire ;

"Ce dernier (le CEVA) n'est est pas parfait pour autant. Il ne rejoint par l'aéroport, il aurait dû proposer une ou deux haltes supplémentaires afin de mieux desservir les citadins, il coûtera davantage que  le 1,47 milliard prévu aujourd'hui, c'est certain. Ne nous en cachons pas."

Donc moi, lecteur de la TDG, je vous pose simplement la question. Pour quelles raisons cachez vous ces arguments de poids, défendus par les opposants du CEVA, tout en bas à gauche d'une simple page trois, dans la fin d'un éditorial que nous aurions aimé impartial en page une ?

Un éditorial, pour moi, se doit d'être une prise de position forte, un article de fond sans ambiguïté, avec un argumentaire fort, indestructible, incontestable, car sinon, l'on doit se résigner à faire un simple article dans la rubrique régionale.

 

 

 

21:27 Publié dans Genève, Médias, Région | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Les minets sont connus pour rêver beaucoup. Impartial, le rédacteur en chef de la Tribune de Genève ? La planète des minets et des félines paraît bien loin des réalités terrestres...

Écrit par : ego | 22/11/2009

Les commentaires sont fermés.