06/12/2009

Déontologie et éthique des photographes, tout fout le camp !

Paparazzi, internet, photographe amateur ou de pacotille, je constate bien que la profession de photographe professionnel est en danger, mais delà à s'abaisser à des pratiques, et surtout des recherches de scoop qui ne sont ni de l'information, ni un apport essentiel à un dossier, à un reportage, à une procédure, je ne comprends pas.

L'affaire Polanski est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Des chasseurs d'images qui traquent l'arrivée d'un homme libéré sous caution, juste pour obtenir le cliché. Mais de quel cliché parlons-nous ?

Une arrivée dans un véhicule, à visage découvert, une entrée dans une propriété qui est sa demeure, un visage à une fenêtre, une photo en couple, et après.

Quelle est la plue value d'une telle photo, d'une telle hargne médiatique, d'une bassesse de l'information qui se résume à confirmer qu'un libéré sous caution est bien arrivé à son domicile. J'ai honte pour vous, pour votre profession. Je peux comprendre les difficultés qui sont les vôtres, mais delà à s'abaisser à ça.

La photographie, ou le journalisme par l'image est une difficulté, mais aussi une force. Il a été prouvé bien souvent que la puissance d'un cliché peut détruire un homme, un couple, un projet, un parcours politique, une campagne, une société, un gouvernement, une carrière. Un cliché peut aussi apporté une preuve, un élément, une information.

Mais de voir Roman Polanski arriver à son domicile, à l'arrière d'une voiture, je n'y décèle aucune des qualités journalistiques précitées.

La déontologie et l'éthique doivent nourrir la profession de photographe, car sinon les paparazzi tant décriés vont inonder ce noble métier, où à travers l'objectif, c'est l'homme et son image que l'on devine.

* * * 

Charte de Déontologie des Photographes Professionnels diffusant pour la publicité, la communication d'entreprise et l'illustration.

-
Préambule
-
Cette charte vise à rappeler les règles et devoirs issus de la législation et des usages professionnels de la photographie et s'inscrit dans un objectif de responsabilisation de chacun par la prévention d'actes risquant de nuire à l'ensemble de la profession.
-
Du respect de la législation
-
1. L'activité de photographe professionnel s'exerce dans le cadre de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, notamment de son article 10 qui garantie à toute personne la liberté d'expression.
Le photographe respecte et défend ce droit fondamental dans notre société.
-
2. Le photographe professionnel respecte et défend le Code de la Propriété intellectuelle qui le protège en tant qu'auteur.
-
3. Le photographe professionnel s'engage à exercer sa profession avec un statut social et fiscal conforme à la législation.
-
Du respect des clients
-
4. Le photographe professionnel s'engage à la confidentialité et à la discrétion, afin de préserver les droits et les biens de ses clients.
-
5. Le photographe professionnel doit informer ses clients sur la législation en vigueur spécifique à la profession, aussi bien fiscale, sociale que liée à la diffusion des oeuvres.
-
6. Le photographe professionnel doit conseiller ses clients sur les méthodes et techniques, les plus adaptés à la bonne fin de leur demande.
-
Du respect des membres de la profession
-
7. Le photographe professionnel s'engage à pratiquer des prix en rapport avec la diffusion des photographies et permettant l'exercice de la profession. (couvrant au minimum les charges d'exploitation, d'investissement et de formation).
-
8. Dans le cas de collaboration avec un confrère, si le photographe professionnel entre en rapport avec le diffuseur de celui-ci, il s'engage à ne pas le détourner à son profit.
-
9. Devant le travail d'un confrère, le photographe professionnel s'engage à avoir une attitude d'équité et de réserve dans ses jugements.
-
10. Le photographe travaillant pour un support de presse s'engage à respecter "la charte des droits et devoirs du journaliste".
-
11. Devant toute invitation au plagiat, le photographe se doit d'informer son diffuseur des risques encourus et de la portée de sa démarche.
-
12. Le photographe professionnel doit transmettre ses connaissances et son savoir-faire aux futurs professionnels qu'il accepte de former.
--

Je m'engage à appliquer et à faire connaître les termes et principes de la présente charte

* * *

http://www.lematin.ch/actu/suisse/paul-paparazzo-traque-p...

 

01:34 Publié dans Images, Médias | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

Le gendarme, voleur d'image, parle d'éthique... Amusant !/?

Écrit par : Charly Schwarz | 06/12/2009

Euh... C'est pas un gendarme, justement, qui a divulgué à la presse les photos de Treiber en cavale? Là, je dois dire que j'ai honte pour eux, pour leur profession.
Me souviens également de ce représentant des forces de l'ordre, comme on dit, qui lors du G8 à Genève avait - devant mes yeux - balancé une bombe lacrymo sur un père et son fils de 5-6 ans. Ben, j'avais un peu honte pour eux et pour leur profession.
Sinon, on est bien d'accord, ces photos n'apportent rien. Mais, Minet, vos propos auraient beaucoup plus de valeur si vous n'étiez pas corporatiste. Ce même phénomène qu'on observe chez les... journalistes et les photographes de presse.
BàV

Écrit par : Zorg | 06/12/2009

S'il n'y avait que les photographes! Que dire de la RSR et de la TSR, qui ont eu des envoyés spéciaux à Gstaad juste pour voir passer deux voitures? Je croyais que l'une et l'autre devaient faire des économies... Quelle stupidité de participer à la stupidité!

Écrit par : Emigré | 06/12/2009

Difficile pour certains de lire mes propos en oubliant ma profession, pourtant ce blog est personnel, c'est le lecteur, le spectateur, le citoyen, qui s'exprime, donc aucun corporatisme dans mes mots sous ce blog.

La preuve, il est juste de dire que les photos de manifestions peuvent être d'une grande actualité, au sujet d'un fait, d'un comportement, voir d'une erreur.

Bon dimanche à vous !

Et pour Charly, je crois comprendre que vous pratiquez la photographie pour le plaisir, en aucun cas pour l'argent. De plus, vous privilégiez probablement la qualité du cliché dans son contenu et sa forme, aux contraire des photos que je dénonce !

Le choc des photos, le poid des mots, j'aimais bien !

Minet, amateur de photographie !

Écrit par : Minet | 06/12/2009

Cher Walter,
Je crois que vous n’êtes pas bien renseigné... Je suis, aussi, photographe professionnel.

Écrit par : charly schwarz | 07/12/2009

Ah je comprends enfin la virulence de votre rancoeur, mais ce n'est pas moi qui me suis mal renseigné, c'est vous qui renseignez mal mon cher Charly, qui durant son temps libre se passionne pour la photo ;

Schwarz Charly
profession:
Conseiller en marketing, président de l'Esprit de Genève
commune:
Genève
Charly Schwarz, 49 ans, marié, est né et réside à Genève.
Publiciste de profession, il est au bénéfice d’une triple formation de journaliste, mercaticien et chef de projet, complétée par un brevet de formateur d’adultes. Il aborde un parcours hétéroclite : reporter pour divers media suisses et internationaux. Fondateur de l’agence Team Reporters. Puis suivent, 15 ans d’activités dans divers services de communication en qualité de chef de produit, responsable de services et directeur d’agence.
En parallèle, il est chargé de cours en stratégie marketing et communication dans diverses écoles professionnelles (SAWI, PolyCom, ECB, UOG).


Charly Schwarz est aussi engagé dans de nombreuses associations. Il est ainsi président de L’Esprit de Genève, trésorier de la Fédération Associative genevoise (FAGE ) et de Pro-Coulouvrenière, membre du Comité de la Chambre de l’économie sociale et solidaire, membre du Conseil de Fondation de la Fondetec (Fondation communale pour le développement des emplois et du tissu économique en ville de Genève).
Durant son temps libre, il se passionne pour le cinéma et la photo, apprécie les romans policiers et les biographies et pratique le vélo et le ski.

Écrit par : Minet | 07/12/2009

Exact, mais pourquoi tout dire ?
ABE

Écrit par : charly schwarz | 07/12/2009

Pour éviter la polémique cher charly, pour éviter la polémique.
Elle ne fait jamais avancer l'être humain, ni les idées, ni les faits.
Transparence et opacité sont des mots souvent utilisés depuis deux ans par nos élus. Mais pourquoi tout dire me demandez-vous ?

Écrit par : Minet | 08/12/2009

Je fais référence à ma modeste personne, pas à la vie politique

Écrit par : Charly Schwarz | 08/12/2009

Les commentaires sont fermés.