20/06/2010

Implosion de l'équipe de France de football ou une révolution systémique retardée des valeurs de notre société !

C'est fait, et ce n'est pas terminé.

L'équipe de France de football vient d'imploser, et les secousses habituelles devraient suivre dans les jours qui viennent, comme dans tout tremblement de terre.

Pourtant ce séisme sportif, humain, fédératif était prévisible, voire attendu. Ce qui choc c'est la violence, la virulence de ses gerbes brûlantes, destructrices, écrites ou verbales.

C'est pourtant ce qui arrive quand un groupe est attaqué de l'extérieur et surtout trahit par l'un des leurs.

Le groupe en question, un staff, un entraîneur et 23 joueurs.

Ne sont pas associés à ce groupe, les membres de la FFF, les politiques, les journalistes, les familles, les supporters, l'adversaire.

Le groupe doit vivre, se construire pour exister, avancer, gagner. En cas de défaite, il doit réagir, se reconstruire pour avancer une nouvelle fois. En cas de conflit, il doit se souder et trouver les solutions pour le résoudre, afin d'avancer. En cas de scission irrémédiable, le groupe doit trancher, décider agir, pour avancer.

Ceux qui connaissent le vestiaire le savent, c'est ainsi que vit le groupe, comme un couple, avec ses hauts et ses bas, avec ses joies et ses cris, mais aussi avec son orgueil.

Ce qui risque d'arriver, c'est que cet orgueil devienne l'arme décisive pour le match de mardi prochain et pour cette équipe à la dérive.

Ce qui risque d'arriver, c'est une victoire, voire une qualification miraculeuse.

Ce qui risque d'arriver, c'est qu'un groupe soit né.

Ce qui risque d'arriver, c'est que le traite porte tous les maux.

Ce qui risque d'arriver, c'est une Fédération qui va alors imploser à son tour.

Ce qui risque d'arriver, c'est qu'un entraîneur parte sans porter à lui seul le fardeau si lourd de cette explosion.

Ce qui risque d'arriver, c'est un journal l'Equipe qui aura été trop loin qui va perdre sa stature de bible du foot français.

Ce qui risque d'arriver, c'est une remise en question du foot mondial, de l'argent, des salaires dans les clubs, de la valeur de l'humain et du sport.

Ce qui risque d'arriver, c'est que le football ressorte grandi par cette affaire.

Ce qui est terrible, c'est que ce qui se passe ces jours dans ce cadre sportif est le reflet de notre société, et là nous devons tous nous en inquiéter, car ce schéma peut se reproduire partout.

Un exemple de transposition :

Un résultat ; une hausse de la criminalité et une baisse des prestations

Un groupe ; une police et son orgueil.

Un staff, un entraîneur ; un état major de la police et un chef.

Une Fédération ; un département et ses institutions

Une presse ; La Tribune - Le Temps - Le Matin - 20Minutes - Le courrier - GHI.

Une trahison ; issue d'un pouvoir, interne, législatif ou exécutif.

Une remise en question ; quelles sont les véritables valeurs de notre société dans l'organisation de la police pour faire face à la délinquance, physique, verbale ou écrite ?

Ce qui risque d'arriver, nul ne le sait !   

Tout ceci n'est que fiction, pourtant c'est ce qui vient de se produire au sein de l'équipe de France.

 

 

 

19:38 Publié dans Politique, Spiritualités, Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

hahaha elle est bonne celle là en plus ils touchent une prime de droit d'image qui s'élève à 5 millions d'euros ...continuez à les rincez à l'heure ou d'autres gens dorment dehors et crèvent de faim bienfait la FRANCE dégustez les caprices des joueurs c'est vous qui les avaient rendu ainsi (sourire jaune).

Écrit par : vive les pays pauvres | 20/06/2010

Les commentaires sont fermés.