22/07/2010

Bernard Rappaz a-t-il coupé l'herbe sous le pied aux limites d'un système carcéral en proie aux doutes politiques ?

Il est fêté comme un héros qui, après 110 jours de jeûne, vient de faire plier l'autorité. Lui, c'est Bernard Rappaz, chanvrier valaisan, dernier des Mohicans, prophête dans son pays tel que le fût José Bové en France, symbole de la résistance paysanne et rurale, et pourtant.

Ils ont aussi comme points communs une chevelure grisonnante en bataille et une moustache dignes de Vercingétorix.

Fichier:Statue Vercingetorix Alesia.jpg

Rappaz - Bové - Vercingétorix, mêmes combats ?

Et pourtant disais-je, en appliquant un "réaménagement des modalités d’exécution de la sanction", le Département valaisan de la sécurité vient de donner un signal fort à tous les agitateurs et autres insoumis, celui d'une justice qui ne s'applique pas, qui s'arrête face à la provocation, à la manipulation, face au chantage humain. Certes l'intégrité corporelle de cet homme devait être préservée, mais rompre sa détention c'est simplement supprimer encore un peu plus les repères et les valeurs de notre société. C'est aussi ne pas maintenir une corde raide, un fil rouge qu'il ne faut pas franchir sous peine de sanction. En supprimant ainsi ces limites, les décideurs politiques démontrent leurs faiblesses face à un système carcéral dépassé, mais ils renoncent aussi à imposer ces fameuses limites.

Reste que probablement retournement de situation il y aura, mais le mal sera fait et seul le souvenir de cette victoire contre l'état de droit subsistera, avec l'image d'une justice et d'une politique à deux vitesses. Il faudra alors avoir le courage de se prononcer sur la demande de grâce déposée, et là il ne faudra pas se tromper d'objectif.

Nul doute, Bernard Rappaz vient de couper l'herbe sous le pied à un pouvoir politique qui lui aussi perd ses repères et ses valeurs, sans lutter, sans combattre, sans assumer juste pour assurer l'avenir d'une société déjà à la dérive.

Minet.

 

00:02 Publié dans Culture, Histoire, Résistance, Société - People, Suisse | Lien permanent | Commentaires (43) | |  Facebook

Commentaires

Cette décision est parfaitement écoeurante. Monsieur Rappaz est un criminel.

Il aura cependant le mérite d'avoir indiqué une piste permettant de résoudre le problème de la surpopulation carcérale. Quelques jours de grève de la faim collective ....et le problème sera réglé. Si ce n'était la sécurité de mes concitoyens je ne pourrais que souhaiter pareille dénouement, qui aurait le mérite de mettre en exergue la déliquescence de notre Etat (si..si..minet, si je ne supporte pas que l'on ne respecte pas les règles de procédure dont le but est d'éviter les erreurs judiciaires et d'attenter aux libertés des honnêtes citoyens, je déplore le laxisme des autorités face à des criminels avérés).

Cela étant, en fin d'après-midi, j'ai été interpellé par un invalide.

Voilà 8 ans que l'administration se refuse à verser à l'invalide en question une rente invalidité qui lui est due en vertu d'un jugement d'un Tribunal des assurances sociales. L'administration ne conteste d'ailleurs pas sur le fond que cette rente soit due, mais estime qu'elle se doit de prendre une décision annulant la rente invalidité due et une décision rétablissant la rente, le tout dans le même document administratif (sic). Et l'administration n'a, depuis 8 ans, n'a pas encore trouvé le temps de prononcer ladite décision (resic).

Peut-être que l'assuré devrait, sur sa chaise roulante, entreprendre une grève de la faim ? En tous cas il m'a interpellé à ce sujet. Que lui répondre ?



Autre cas : Voilà 30 ans un assuré a été atteint dans sa santé à l'école de recrues. Il en a découlé pour lui une invalidité permanente. Après 16 ans de procédureS, l'administration a "capitulé" (pas d'autre terme) ensuite de l'arrêt d'un Tribunal cantonal des assurances. Il reste encore de nombreux points en suspens. Pour l'un d'entre eux, voilà 11 ans que le Tribunal cantonal des assurances a donné gain de cause à l'administré. L'administration se refuse à appliquer sérieusement la décision en question. De plus, elle refuse de prendre de nombreuses décisions sur d'autres points en suspens.

L'assuré doit il faire la grève de la faim ? Son cas est-il moins digne d'être pris en considération que celui de Monsieur Rappaz ? Qui du Tribunal fédéral ou de l'administration valaisanne doit nous indiquer le lieu le plus indiqué ? Ou bien l'assuré doit-il, comme il me l'a par le passé suggéré, prendre en otage le chien du directeur de l'assurance militaire. D'ailleurs, si quelqu'en pouvait m'indiquer si ledit directeur à un chien et s'il s'agit d'un gros chien, celà pourrait être utile.

Écrit par : CEDH | 22/07/2010

Heureusement qu'il y a encore des Vercingétorix pour remuer le peuple et faire réfléchir!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 22/07/2010

M. Rappaz a obtenu les autorisations nécessaires pour cultiver le chanvre,une plante traditionnelle jusqu'au début du 20e siècle, ses feuilles connues pour leurs vertus médicinales et dont toutes les fibres peuvent être utilisées, que ce soit pour du textile, des matériaux d'isolation, etc., et qui plus est se contente de sol pauvre et de peu d'eau. Une plante écologique par excellence.

Il y a de quoi se poser quelques questions... ayant eu les autorisations requises, M. Rappaz est-il vraiment un délinquant ? S'est-il contenté de faire pousser du chanvre "médicinal" ou a-t-il fait pousser du chanvre "récréatif" à haute teneur en THC ? Ce n'est tout de même pas la même chose...

Enfin, je m'étonne que les trafiquants de drogues dures puissent eux se contenter de passer une nuit au trou avant d'être relâchés et de pouvoir exercer en toute impunité, même devant des écoles...

Écrit par : Steph | 22/07/2010

Monsieur Rappaz nargue la justice depuis des décennies. Il n'a pas été condamné pour de la simple culture de plante; les chefs d'inculpation sont multiples.
Mieux, dans son document envoyé à la députation valaisanne il souligne qu'il ne savait pas qu'il devait payer des charges sociales pour ses employée. Bel argument d'un gars qui se dit entrepreneur.

Écrit par : Gillioz | 22/07/2010

@ Gilloz

A se demander si tu sais lire!!! il a dit qu'il ne savait pas qu'il devait déclarer des gens qui venaient l'aider le week-end! C'est différent... Pour ce qui est de ses chefs d'inculpation multiples comme tu dis... ils découlent du premier, à savor, production et vente de chanvre... Il a été acquitté pour la soit-disant "gestion deloyale"...

Mais s'il vous plait cessez donc de dire des inepties et de tout mélanger!!!

Écrit par : Marie | 22/07/2010

@ Marie sachez que des citoyens valaisans veulent sa peau et qu'ils l'auront d'une manière ou d'une autre et ce n’est pas quelques bobos urbains qui le sauveront d’une juste et saine vengeance.

Écrit par : Daray | 22/07/2010

@ A Daray

Oui je connais le Valais!!! Un ramassis d'alcoolique sous tutelles pour la plupart... C'est facile de voir la poutre dans l'oeil de l'autre n'est ce pas... Il est EVIDENT que ce ramassis de planteurs de vinasses en veulent à un Bernard Rappaz tout le monde le sait!

J'ai de la famille dans le Valais.... et je me souviens qu'on a battu l'un de mes oncles à mort pour une partie de carte... Personne n'a été justement condamné et il s'agit d'un meurtre... Alors qu'on ne me parle pas de "justice" en valais... tout est histoire de "copinage"...

Écrit par : Marie | 22/07/2010

et autre chose Daray... Ce que vous avez écrit s'apparente à "une menace de mort" que je transmets à la minute à Monsieur Bernard Rappaz ainsi qu'à la Tribune de Genève!!!
Savez-vous que la loi n'est pas que pour bernard rappaz?

Écrit par : Marie | 22/07/2010

à Marie : j'ose espérer que vos propos ont dépassé vos pensées quant aux valaisans que vous qualifiez "d'alcooliques sous tutelle". "Ce ramassis de planteurs de vinasses" - qualificatif appliqué à des vignerons de ce pays - est un scandale. De quel droit, vous permettez-vous d'insulter pareillement les gens ? Ayez le courage de vous excuser.

Écrit par : Anne-Marie | 22/07/2010

Nous vous invitons tous à surveiller votre langage et vos écrits, sans quoi les commentaires seront fermés sur cet article.

Écrit par : Modérateur | 22/07/2010

Lisez les commentaires publiés sur Le Matin, le mien est bien doux face à ceux publiés par les urbains.

Écrit par : Daray | 22/07/2010

(rire) ce n'est pas une insulte.... mais une simple constatation et j'en suis bien désolée! Le canton du Valais est le canton suisse où il y a le plus d'alcooliques et de personnes sous tutelle essentiellement pour alcoolisme!
C'est dans les statistiques! Alors qu'on demande d'abord aux statistiques de s'excuser... :-)

Écrit par : Marie | 22/07/2010

Indiquez nous vos sources si vous voulez qu'on vous croie...

Écrit par : Daray | 22/07/2010

Pffffff aurais-tu peur de la réalité Daray? C'est plus facile de crier vengeance contre quelqu'un que de regarder sa propre réalité...
Et puis la lacheté n'aide pas non plus évidemment....

Écrit par : Marie | 22/07/2010

Un peu de lecture?

http://salegueuledetoutunpeu.blog.tdg.ch/archive/2009/02/03/l-alcool-un-probleme-important-de-sante-publique-en-valais.html

et ce n'est qu'un début....

Écrit par : Marie | 22/07/2010

Incapable de fournir vos sources, je dois en conclure que vous n'êtes qu'une fabulatrice d'origine valaisanne exilée au bout du lac dans la Rome protestante.

Écrit par : Daray | 22/07/2010

Cherches simplement: "Alcoolisme problème de santé publique en Valais" sur google et tu te rendras compte par toi-même... si tu sais lire!!!

Et puis très mauvaise pioche: Ma mère était d'origine valaisanne c'est vrai... J'ai vécu en Valais et je me suis dépéchée d'en partir tellement la mentalité est écoeurante...

Je suis jurassienne et je vis en Gruyère! Raté! Faut arréter un peu le fendant et fumer un joint... ça fera rejaillir ta microscopique "intelligence"!

Écrit par : Marie | 22/07/2010

Cher Monsieur, connaissez vous la dose léthale de cannabis pour l'être humain? C'est un bloc de 20 kg de haschich jeté du 20ème étage et reçu en pleine tête. Il vaut objectivement mieux commettre un homicide involontaire que de cultiver une plante. Elle est pas belle notre société occidentale?

Écrit par : Pascal | 22/07/2010

Vive les débats constructifs...! visiblement certains ont fait de grandes études pour avoir d'aussi tristes propos et je ne parle même pas de la qualité des arguments choisis. Il me semble qu'à la base l'article ne relatait pas d'une guerre inter-canton ou le rapport des Valaisans avec l'alcool.

Merci au modérateur de faire le boulot et de bannir de la discut les gens ne respectant pas les principes d'un forum qui je rappelle sert à donner son avis et avoir un "débat constructif".

Écrit par : Virginie | 22/07/2010

Salut Marie,

Donc pour ta gouverne et selon les statistiques de l'office fédérale de la santé, le canton où il y a le plus d'alcoolique est le JURA.

Ensuite tu nous parles de Jhonny Halliday et de Polanski, qui sont à Gstaad, qui est dans le canton de BERNE.

J'en conclus deux choses, ton discours est haineux de par ton expérience personnelle et reflète un brin de malaise psychologique chez toi aux vues de tes mauvaises expériences.

Si ta mère a le même caractère que toi ce n'est pas dix ans qu'il lui faut pour s'intégrer mais 10 siècles.

A chaque personne à qui tu t'adresses une insulte, alors que pour ma part je ne fais que contredire tes propos qui sont totalement décousus au fil des lignes que tu écris.

Un lexotanil te ferait un grand bien...

Bonne journée

Écrit par : Gilles | 22/07/2010

@Marie

Ah ben VOUS n'avez pas grand chose à faire aujourd'hui à part critiquer le Valais visiblement !

Pour information, c'est pas parce que VOUS n'étiez pas à votre place en Valais qu'il faut en faire une généralité.

Comme VOUS l'aviez demandé j'ai cherché "Alcoolisme problème de santé publique en Valais" et j'ai aussi cherché en remplaçant Valais , par Fribourg, Genève et Jura.
Incroyable non ? Il y a aussi des résultats !

Sinon VOUS feriez mieux d'appliquer vos propres conseils, à savoir :

"Mais s'il vous plait cessez donc de dire des inepties et de tout mélanger!!!"

Écrit par : Lucien | 22/07/2010

Ben d'après ce que je remarque.... Après Bernard Rappaz, c'est Marie! Il vous faut vraiment un bouc émissaire... ça doit vous aider à ne pas voir ce qui se passe chez vous n'est-ce pas?
Vous avez vraiment besoin de vous défouler et déverser votre fiel...
Je suis pas étonnées plus que ça...

ça vient du Valais et ça veut tout dire!!! Et ça explique beacoup de choses!!!

Vous devriez boire un peu plus de Fendant (horrible vinasse valaisanne) ça vous ouvrirait un peu les yeux et l'esprit!!!

Écrit par : Marie | 22/07/2010

Je voulais simplement remercier l'auteur pour sa brillante analyse avec laquelle je suis totalement d'accord ! En déplaise à certain(e).

Écrit par : Lucien | 22/07/2010

Ave Marie
Vous avez raison sur toute la ligne avec les valaiscos. Ce sont bien des trognagoûtes et de vulgaire combinards hors la loi :-)Ceci dit (vous n'êtes plus seule maintenant), en ce qui concerne le chanvrier, je ressens un certain malaise quand je compare son ou ses délits à ceux des étrangers africains et autres albanais venus faire leurs emplettes dans notre pays. Eh oui, c'est parfaitement vrai quand il est dit dans ce blog qu'ils bénéficient d'une justice bien plus clémente que le chanvrier. Tous ces connards sont toujours dans la rue malgré leur innombrables interpellations par la police. La justice en Suisse ? Une vrai mascarade dont il serait temps de changer de sens si on ne veut pas connaître les mêmes problèmes de violence que les français. Chez eux c'est déjà trop tard ! A quand des milices privées pour "punir" tous ces délinquants ? Ca c'est une autre violence à venir dont nos autorités feraient bien de veiller au grin. Quand l'écrivain français Moix nous salis nous autres suisses, il y a quand même une bonne part de vérité dans ce qu'il écrit, surtout quand il parle de notre Justice. Bravo à Minet d'avoir lancé le débat.

Écrit par : lappal | 22/07/2010

Sans connaître précisément les détails de "l'affaire Rappaz", j'ai la méchante impression qu'on veut lui faire payer très cher son combat pour le chanvre. La peine me parait énorme et je ne doute pas qu'elle aurait été bien moins lourde dans un autre canton. Je suis contente qu'on ne l'ait pas laissé mourir en prison.

Pour le reste, je suis valaisanne et quand je dis que je ne bois pas d'alcool, à chaque fois, on ne me croit pas et on me regarde bizarrement ! Etonnant non??!!!

Écrit par : Lulu | 22/07/2010

Un jeune pique une voiture... la police le dessoude lors d'un barrage. La famille crie au meurtre. A grenoble une bande de pauvres types fout la ville à feu et à sang parce que l'un des leurs s'est fait tuer lors d'un contrôle où il a foncé sur la police, dans la campagne française, des gitans en colère pour les mêmes raisons que le cas précédant, agressent un village complet et personne n'ose sortir le fusil de chasse.
En suisse, B.R.se moque de la justice au point que l'Oscar national demande la démission D'E.Kalbermatten. Mais on va où.Si BR meurt E.K. est condamnable, du moins justiciable, Si elle le force à se reconstituer, elle est condamnable.
Alors elle fait quoi? Oscar F. si tu veux laisser crever B.R.,demande à la commission du G.C. de supprimer la responsabilité du dossier à E.K. et prend tes responsabilité, miss A.-M. Sauthier sera contente. Alors cessez cette polémique inutile que B.R. ne mérite pas.

Écrit par : The Luke | 22/07/2010

Je voulais m'arréter là...

Mais je ne peux m'empécher de remercier Lappal et Lulu! Et oui en Valais, il se passe beaucoup de choses mais les valaisans ne le reconnaitront jamais!

En Valais, l'alcool est une institution... Comme dans le Jura d'ailleurs, c'est vrai. Mais il n'y a pas que ça... Tout est "copinage et magouille"... Je suis certaine que si Bernard Rappaz avait eu quelques petites copains parmis les autorités de Saxon, rien ne se serait passé... Mais en fait... on lui en a toujours voulu pour tout ce qu'il a pu faire et pour tous les combats qu'il a pu mener...

Ce n'est qu'une lutte intestine entre producteur de picrate (producteur de mort et de destruction familiale! L'alcool est une drogue dure!)et producteur de Chanvre (qui n'a jamais tué personne) marginal et militant... On a affaire a des envieux... des jaloux...

@Lulu

Tu as raison! Ne pas boire en Valais c'est être marginal! L'alcool est social et légal... pour te faire accepter en Valais... faut partager leur vinasse! Là, tout va bien!!!

Écrit par : Marie | 22/07/2010

Alors les "hargneux"... On ne répond plus?

Il y a un proverbe qui dit: "Qui ne dit mot conscent"... Est-ce que cette fois je n'aurais pas tout tort?...

Les valaisans se taisent.... Bizarre.... c'est pas dans vos habitudes pourtant!

Écrit par : Marie | 22/07/2010

Mais arrêtez, ce n'est pas parce que vous avez eu une mauvais expérience en valais, qu'il faut le dénigrer comme cela. Je trouve que vos propos deviennent vraiment limite, d'accord, certains valaisans sont comme vous le dites, et j'en suis navrée si vous n'en avez rencontré que des comme ça, mais sachez qu'en valais, comme partout ailleurs, il y a les gens qui font la mauvaise réputation d'un endroit, et il y a le reste de la population, qui n'y peut rien, et qui vit comme n'importe quelle autre personne, bien loin des préjugés de personne comme vous qui ne veulent pas voir plus loin que le bout de leur nez.
sur ce, bonsoir

Écrit par : Audrey | 22/07/2010

Mais non j'arrête pas!!!

ça fait des siècles quie c'est comme ça... Bernard Rappaz n'est pas le seul à subir les foudres et les magouilles de ces braves gens!!! Il ne s'agit pas que de mon expérience pardon Madame... J'ai eu un mari alcoolique, magouilleur et valaisan.... je sais un peu de quoi je parle. Lui s'en est très bien tiré avec du copinage... Nous par contre, on en subit encore les conséquences!!!

MERCI LE VALAIS!!! Merci les producteurs de fendant, eux n'en n'ont rien à cirer!

Écrit par : Marie | 22/07/2010

Pour ce qui est de Bernard Rappaz.... Laissez le enfin tranquille!
Il n'a jamais bousillé de famille, il n'a jamis tabassé sa femme et ses gosses contrairement à bien des alcolos de chez vous...

Écrit par : Marie | 22/07/2010

"Pour ce qui est de Bernard Rappaz.... Laissez le enfin tranquille!"

J'ai bien une solution à proposer pour ce brave garçon, qu'il prenne le maquis au Larzac, Bové manque d'assistants pour faire les chèvres.

Écrit par : Giona | 22/07/2010

La solution ideal est de legaliser le chanvre et c'est URGENT ! Et même toutes les autre drogues PROTEGEONS LA JEUNESSE car tout ce qu'il y a dedans ces drogues (coupes pour gagner un max d'argent est très très dangereux)IL Y A TOUJOURS PLUS DE DROGUE...TOUT CETTE ARGENT POUR LA (CRIMINALITE)C'EST LE MOMENT A L'ETAT DE BOUGER SONT CUL...

Écrit par : Haldi | 22/07/2010

Il en est qui lui ont proposé de quitter la Suisse... Il a refusé!

La lacheté n'est pas sa tasse de thé

Écrit par : Marie | 22/07/2010

"J'ai eu un mari alcoolique, magouilleur et valaisan.... je sais un peu de quoi je parle."

Ok... Marie, la messe est dite.

Une bonne tisane, au lit... et ça devrait passer.

Écrit par : Toto | 22/07/2010

Enfin qeulqu'un de sensé!

Merci Haldi!

Écrit par : Marie | 22/07/2010

@ Toto

Il n'y a qu'en Valais que j'ai vu um mec coupable de coups et blessures et d'attouchements sur enfant s'en tirer aussi bien! Merci le copinage et la magouille!!!

C'est pas une messe mais un plaidoyer!

Pour la tisanne... je te retourne le compliment! mais une tisanne de chanvre pour t'ouvrir l'esprit!

Écrit par : Marie | 22/07/2010

@ Marie,
Tu ne connais rien de ma vie et je n'étalerai pas la mienne, comme toi, sur un blog. Seulement, tes tisanes, je les ai connues, et je peux te garantir que ça fait longtemps que je n'en bois plus. Sous des impressions d'être ouvert d'esprit et méga-cool, on devient coincé, intolérant avec une impression de tout savoir sur le monde. Mais en fait, on n'est juste des petits junkies dépressifs avec un avenir relationnel et sentimental médiocre. Je crois que tu en sais quelque chose non ? Ceci était mon dernier message à ton attention. Adieu Marie.

Écrit par : Toto | 22/07/2010

@ Toto

Je pense que tu dois parler de toi.... bof bof bof et minable

Écrit par : Marie | 22/07/2010

Voilà Marie, tout est dit... non c'est vrai qu'avec des personnes comme toi on en termine plus!
Le Valais a ses problème comme chaque canton! DEs femmes et enfants maltraités il y en a dans toute la Suisse pas que le canton du Valais
Et si tu n'as toujours pas compris que dans la vie il faut avancer, comme j'ai pu lire tu n'as pas évolué, tu es aigrie et tu dois être mal dans ta peau! chaque personne a sa croix à porter et il y a bien plus grave que toi!!¨!!¨
Je ne suis pas valaisanne. J'espère pour toi que ta haine partira sinion tu finiras dans hopital psy

Écrit par : steph | 22/07/2010

Est ce possible d'avoir un modérateur qui fait son boulot sur ce blog? Ne pensez vous pas que Marie va un peu trop loin?

Merci

Écrit par : lila | 22/07/2010

"Le Valais a ses problème comme chaque canton! DEs femmes et enfants maltraités il y en a dans toute la Suisse pas que le canton du Valais"

Et c'est dans toute la Suisse qu'il se passe ce que Marie a confié: "qu'on a battu l'un de mes oncles à mort pour une partie de carte... Personne n'a été justement condamné et il s'agit d'un meurtre.."

"comme j'ai pu lire tu n'as pas évolué, tu es aigrie et tu dois être mal dans ta peau! chaque personne a sa croix à porter et il y a bien plus grave que toi!!¨!!¨"

Marie: "Lui s'en est très bien tiré avec du copinage... Nous par contre, on en subit encore les conséquences!!!

"Ne pensez vous pas que Marie va un peu trop loin?"

Aucune compassion mais bonnes pour le lynchage... Ses propos dérangent - plus que ceux tenus par Lappal qu'on n'ose interpeller.... - mais pas ce qu'elle a subi?!! Comme réconfort cela se pose là Mesdames!

Écrit par : Patoucha | 23/07/2010

Vaste sujet donc, pas le chanvre, mais le Valais. Nous y reviendrons dans une note prochaine, dommage simplement que le sujet du jour, Bernard Rappaz, n'aie pas été traité par nos lecteurs.

Les commentaires sont donc à présent fermés.

Bonne fin de semaine.

Minet.

Écrit par : Minet | 23/07/2010

Les commentaires sont fermés.