19/08/2010

Y a vingt ans on avait pas de pétrole mais on avait des idées, là on a des idées mais on a pas d'argent (Genève, un monde en soie).

Ainsi le DCTI, dirigé par M. Mark MULLER, élu Libéral, a refusé et ceci malgré l'urgence les trois projets proposés pour l'extension de Champ-Dollon (containers pour 100 places que l'on devait avoir pour juin 2010, puis novembre 2010, puis début 2011, et là probablement jamais).

Ainsi ce projet est repoussé, voire avorté, tout en sachant que le DSPE, dirigé par Mme Isabel ROCHAT, élue Libéral, avait fait une priorité de ce sujet, dont la nécessité humaine et sécuritaire était une évidence. Relevons que c'est depuis l'annonce de ces projets de constructions que le taux d'occupation de Champ-Dollon est passé de 517 détenus à 615, comme par hasard.

Je ne sais pas quelle sera la réaction du personnel pénitentiaire, je ne sais pas quelle sera la réaction des 600 détenus de Champ-Dollon, je ne sais pas quelle sera la réaction d'Amnesty Internationale, je ne sais pas quelle sera la réaction de la commission des visiteurs du Parlement, je ne sais pas quelle sera la réaction d'une certaine gauche à qui on a reproché son immobilisme durant 4 ans, mais je crains que la rentrée de septembre ne soit pas très harmonieuse.

Il faut dire que l'heure des bilans approche, la rentrée scolaire, l'automne, Noël et la trêve des confiseurs sont à nos portes, et la fin de cette première année de législature aussi.

La droite genevoise est redevenue majoritaire au pouvoir exécutif, sous l'impulsion du parti Libéral et la volonté de changer les choses. Cette même droite est en train de se rendre compte qu'elle n'a ni les moyens de sa politique, ni les opportunités de celle-ci, ni dans ses priorités, ni dans ses choix.

Avoir des idées c'est bien, se donner les moyens de réussir c'est mieux.

Moi comme citoyen, je me demande pour quelles raisons l'on trouve des sommes pharaoniques pour le CEVA, et pas pour quelques cellules en préfabriqué (dans la grande logique genevoise du temporaire qui va durer), alors que nous sommes tous conscients que le pire va arriver.

"Genève, un monde ne soie"

 

06:55 Publié dans Culture, Economie, Genève, Histoire, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

"Genève, un monde se noie ...

Écrit par : Clyde | 19/08/2010

...et moi qui me demande, des fois, à quoi l'on peut servir? Pathétique!

Écrit par : Fabiano Forte | 19/08/2010

Non, cher collègue Fabiano, le propos de M. Schlechten n'est pas pathétique mais simplement cruellement réaliste pour la classe politique.

Votre interrogation sur "à quoi vous pouvez bien servir", vous le chantre d'un parti adepte, sans condition, du "politiquement correct", est fondée...

Vous êtes un élu du Parti démocrate chrétien, cette citation de Marc Twain devrait vous inciter à réfléchir davantage :

"La foi c'est croire ce que vous savez ne pas être vrai et le politiquement correct c'est faire ce que vous savez ne pas être juste."

Écrit par : Le Plébéien | 19/08/2010

@ Le Plébéien
Ce n'est pas le propos de M. Schlechten qui est pathétique, c'est la situation.

Le propos de M. Schlechten reflète bien ce que je pense aussi.

Merci pour votre citation dans laquelle je ne me reconnais pas, et M. Schlechten, que j'ai le plaisir de connaître, pourra vous le confirmer.

A disposition si vous souhaitez prendre un café à l'occasion, voici mon courriel : fabiano.forte@gc.ge.ch

Bien à vous et excellente journée.

Fabiano Forte

Écrit par : Fabiano Forte | 19/08/2010

Et pourtant, cher collègue, vous n'êtes pas, dans vos interventions officielles un dissident de votre parti, membre de l'entente, qui, lors des votes et décisions aime oublier la protection élémentaire des citoyens au profit de l'interprétation laxiste générale des "Droits de l'Homme".

Rhétorique partisane me direz-vous ? Je l'assume.

Très bonne journée également.

Écrit par : Le Plébéien | 19/08/2010

Les commentaires sont fermés.