29/09/2010

Première scène de ménage depuis l'arrivée de la cousine Simonetta !

Depuis quelques jours je suivais de près tous les changements qui intervenaient chez mes voisins, la famille C.-F.

En effet, les départs annoncés des cousins Hans-Rudolf et Moritz, le premier pour un repos forcé à l'alpage, le second pour un long voyage en train et en vélo à travers l'Europe, il y avait deux chambres d'amis de libres.

Plusieurs membres de la grande famille se sont inscrits, venant de presque toute la Suisse, car les places sont rares dans ma ville fédérale. Pour finir se sont les clans qui ont décidé, et sans surprise, la cousine Simonetta a été sollicitée à la grande majorité, alors que le deuxième matelas est revenu à Johann.

Ces choix ont fait bien des déçus.

Premièrement car les deux nouveaux avaient déjà une chambre en ville, donc ce sont deux proches qui vont emménager.

Deuxièmement, dans les clans certains espéraient voir arriver deux cousines. Une seule a été retenue, Simonetta. Faut dire que la famille C.-F. rêvait aussi de se retrouver avec cinq femmes en ménage, elles ne seront que quatre.

Et pourtant, en à peine deux jours, mes voisins sont déjà chamboulés de ces deux arrivées. Le plus surprenant c'est que, tel dans une maison de poupées, se sont les fille qui se chamaillent déjà, sans être les cinq espérées.

Il y a la grande Doris qui a voulu changer de chambre, en prendre un plus grande laissée libre, alors que l'on pensait que Simonetta allait en bénéficier du fait de sa grande réussite.

Il y a Eveline qui n'en pouvait plus de faire la justice dans cette famille et qui qui prend en charge le porte-monnaie de la maison.

Il y a Micheline qui à voulu rester étrangère à tout ça et garder sa chambre, faut dire qu'elle voyage beaucoup et n'est pas souvent là. 

Du coup s'est la cousine Simonetta qui se retrouve à devoir faire la police, dès son premier jour.

Tout ceci n'est pas de bonne augure pour la suite, car comme dans toutes les familles nombreuses, la collégialité se doit d'être le fil rouge de la vie communautaire.

Et là, c'est très mal parti, et je n'ose pas imaginer si une cinquième cousine avait emménagé, on aurait alors retrouvé nos souvenirs d'enfance et la cour de récréation où les filles se disputaient pour jouer à la corde à sauter alors que deux garçons se battaient dans un coin sous le regard incrédule d'un troisième.

J'aime bien observer mes voisins, ils sont tristes mais me font souvent rire depuis trois ans, et là il me semble que l'on ne va pas s'ennuyer cet hiver.

 

Minet.

 

 

 

Commentaires

Monsieur Schlechten,

Si je n'ai pas répondu à votre invitation du dernier billet ce n'est pas par refus mais par manque de temps. Je ne voulais pas me contenter de un ou deux arguments trop rapides. Je vous suggère donc de rouvrir les commentaires relatifs à ce billet pendant quelques jours (peut-être en les modérant).

Bien à vous.

Écrit par : CEDH | 29/09/2010

Il semble que l'accès me soit refusé sur votre blog tronqué !

Écrit par : Corto | 30/09/2010

Ah non, il se passe des choses bizarres avec les blogs ! bref.

Simonetta à déclaré vouloir s'en prendre à ce qui génère tant de déshonneur au peuple Suisse ; les mafias financières et bancaires installées sur le territoire, elle à promit à la chancelière allemande de collaborer avec totale transparence dans les dossiers liés aux trafiques d'argent provenant d'évasion fiscale, ceci avec tout les pays européens !

Écrit par : Corto | 30/09/2010

Les commentaires sont fermés.