06/10/2010

Police genevoise, enfin un premier grand débat public !

Depuis les élections du 15 novembre 2009, nous allons enfin avoir le premier grand débat public sur la police. Ce lundi 11 octobre, rdv 1900 à la Comédie, et ce n'est pas une plaisanterie !

http://www.comedie.ch/evenement/entretien-avec-frederic-m...

 

Yves Patrick Delachaux et Frédéric Maillard ouvrent les portes de ce théâtre et de la discussion, avec comme base leur dernier livre intitulé "Policier, gardien de la Paix ?"

 

Un recueil de nonante pages qui contient vingt-et-une questions, mais pas autant de réponses malheureusement.

 

Cet ouvrage a le mérite de provoquer la réflexion au sujet du fonctionnement de la "Grande Maison", de la doctrice de la police, du statut et du métier de policier, même si la thématique des droits humains est envahissante dans l'écriture.

 

A trop chercher les dysfonctionnements hiérarchiques ou humains, à trop noyer les responsabilités des décisions entre un fait issu de la doctrine de la police et un acte accompli par un policier, l'analyse se perd et passe à côté des véritables réponses, mettant ainsi trop souvent la place de l'humain policier de côté au profil d'une vision conceptuelle de la profession, oubliant aussi la nécessité d'un message politique clair.

 

Une vision différente de l'exercice de la police, voire du métier et du statut de policier à travers l'application conceptuelle des droits humains, un leitmotiv insuffisant pour reconstruire mais une base pour y réfléchir. Un vaste débat s'annonce, qui va agiter une profession pourtant reconnue pour la qualité de ses prestations mais dans le cadre d'une police déjà secouée par une réorganisation tumultueuse.

J'y serai, et vous ?

 

Minet.  

 

Commentaires

..." Un recueil de nonante pages qui contient vingt-et-une questions, mais pas autant de réponses malheureusement..."

Pour moi, il sagit plutôt d'un recueil de thèmes divers susceptibles d'interpeller en premier lieu les décideurs. Que les policiers s'expriment publiquement - vous êtes le seul à ma connaissance - est en soi une bonne chose et je l'encourage. Mais je ne comprends pas très bien vos réactions quelque peu disproportionnées vis-à-vis des auteurs de cette brochure. Vous regrettez qu'il n'y est pas autant de réponses que de questions ? Je n'ose imaginer vos réactions si les auteurs amenaient également toutes les réponses à leurs interrogations. " Ils se gonflent d'orgueil les deux écrivains ". Ils se prennent pour qui ces pseudos flics ". " En vertu de quoi ils nous donneraient des leçons ces inexpérimentés, ces intellos qui n'ont pas assez arpentés le macadam souillé de sang " ...j'en passe et des meilleurs !

Écrit par : lappal | 07/10/2010

Les commentaires sont fermés.