12/06/2017

Nous aussi avançons ensemble, maintenant !

Je trouve que ce qui se passe en France est d'une importance majeure, l'idée globale du mouvement En Marche est excellente, innovante, démocratique, elle permet de nettoyer la politique et surtout de démanteler l'éternel clivage gauche / droite ou selon, majorité et éternelle opposition.

Construire le monde de demain ensemble, mieux vivre ensemble, y parvenir ensemble et le faire maintenant, c'est l'idée que je prône depuis plusieurs années.

À Genève les partis dits gouvernementaux s'effritent, ils ont souffert du poil à gratter MCG à qui il manquait trop d'éléments constructifs et de renouveau pour se mettre "en marche" majoritairement, souffrant aussi de ses exubérances.

La difficulté aujourd'hui pour créer ce même mouvement ici demeure du fait qu'une dette abyssale plombe d'office tout programme novateur et qu'il faudrait, tout comme en France, engager prioritairement des réformes importantes pour réduire durablement la dette.

Les possibilités existent et doivent être expliquées, validées, implémentées, accompagnées et surtout être complémentaires dans un programme équitable !

Demain c'est aujourd'hui, alors créons ce renouveau ensemble et avançons !

Minet

 

Commentaires

L`Europe va changer, c`est sur. Finie la distribution de milliards sans pratiquement de controle sur l`emploi de ces subsides (volés par des politiciens véreux et leurs hommes de paille d`entrepreneurs), fini l`évasion fiscale des grandes entreprises qui se déclarent dans un paradis fiscal de l`UE, finie la guéguerre économique avec la Russie pour ne pas facher les USA et, je l`espere, finie l`énorme disparité des salaires qui fait délocaliser les entreprises européennes dans les pays de l`UE ou le travail est rémunéré a coup de lance-pierres. Sinon, c`est l`Union Européenne qui sera finie d`ici aux prochaines élections francaises.

Écrit par : Jean Jarogh | 12/06/2017

Le MCG a fait le travail qu'En Marche vient de réaliser en France, en remettant en question les vieux partis de gauche et de droite.
C'est ce que nous continuons de faire, avec une vision tout à fait nouvelle de la politique, c'est-à-dire défendre les citoyens.
Les menaces continuent et deviennent même de plus en plus précises. Pensons à l'emploi qui est menacé, comme le sont les retraites et les salaires. Le rôle de l'Etat est également sérieusement ébranlé, en particulier les tâches dites régaliennes.
Le MCG s'est battu et a tenu bon, en cherchant les plus larges alliances sans dogmatismes, mais trop souvent nous nous sommes retrouvés face à des indifférences.
En 2017, les menaces deviennent de plus en plus précises et l'heure est à les affronter. A Genève ici et maintenant.

Écrit par : Francois Baertschi | 13/06/2017

François,

Le En Marche se dit du centre donc PDC, le MCG est un parti qui serait si je regarde ces prises de position très proche du Front National. D'ailleurs n'avez vous pas fait plusieurs listes communes avec l'UDC ?????

ne prend pas tes desires pour des réalités

Écrit par : stephane Barthassat | 14/06/2017

Que ça fait du bien de vous lire ! Je crains cependant qu'en l'état actuel des choses, rien n'est gagné car il y a malheureusement trop de monde qui préfère casser sans rien proposer. Mitterrand le roublard a dit "le nationalisme, c'est la guerre." Gardons-nous de tomber dans cet état d'esprit.

Écrit par : Michel Sommer | 15/06/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.