01/03/2011

Je suis là, elle ne me voit pas, alors j'écoute et j'observe !

Je suis là presque depuis son arrivée. Pourtant, si parfois elle me jette encore un regard perdu depuis son bureau, comme pour s'enfuir dans un voyage lointain sur mes terres africaines, elle ne me voit pas, elle ne me voit plus.

Je devais être un compagnon chaleureux, de ceux qui imposent une présence dans une pièce trop grande, qui brisent la solitude des grandes réflexions, avec mes couleurs ocres sur le fond et mon habit de terre battue brûlée par le soleil, qui contrastent solidement. Mes défenses presque blanches illuminent encore la scène, elles donnent l'impression d'aller de l'avant, d'avancer, sans écraser mais en écartant les dangers. Je dois la rassurer ainsi agencé mais en ces temps de sécheresse, les larmes ne remplace pas l'eau source de vie, d'envie, de projet, de lien entre les peuples, entre les hommes.

Tous ses visiteurs me remarquent en entrant, car j'en impose sachant que les hauts murs blancs immaculés ne font qu'accentuer ma beauté et ma lumière.  Même les radiateurs sont blancs, comme si la pureté devait submerger cette pièce. Oh, je ne suis pas seul, il y a deux grandes orchidées qui ornent mon cadre. C'est étrange, encore un contraste, ces plantes n'aiment pas la lumière directe alors que moi je m'en tanne le cuir volontier en souvenir de ma vie réelle, même si la toile en souffre.

Je sais que jamais je ne retournerai au pays. Un jour je ne serai plus le compagnon de façade adéquat. Une autre peinture viendra me remplacer, noircir cette grande pièce ou l'illuminer de couleurs nouvelles.

Moi, je suppose que je retournerai dans une cave, aux côtés d'autres souvenirs de voyages, de ceux qui font rêver un temps, mais que l'on ne jette jamais, car la mémoire des hommes est comme celle d'un pachyderme qui écoute, qui observe, infiniment précieuse pour garder le sens de nos valeurs !

Walter Schlechten - Habitant de La-Croix-de-Rozon.

 

18:05 Publié dans Fiction, Humour | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

12/02/2011

Des mammouths et des hommes !

En politique, à Genève mais ailleurs aussi, ce sont bien souvent des mammouths qui se retrouvent élus et qui se voient confier les plus hautes responsabilités.

Le mammouth, c'est un animal imposant, que l'on voit de loin, muni d'une tête volumineuse, qui ne se déplace pas très vite mais qui a du poids. Il se caractérise aussi pas des défenses proéminentes et une très grande résistance au froid.

Il faut bien souvent un cataclysme pour atteindre un mammouth, lui nuire, voire l'anéantir. Ce n'est donc pas un "coup de froid" qui va le déstabiliser. Il restera campé là, sûr de sa force et de son poids, les défenses tournées vers l'ennemi, n'autorisant ainsi que des attaques lointaines.

De nos sept mammouths genevois, il y a ;

- l'ancêtre, le "Mammuthus Hileravus", le plus lourd mais aussi celui qui a l'air le plus robuste. Sans sa présence, ses six camarades de route se retrouveraient bien seuls. Il est aussi le guide, sachant ne pas trop dépenser pour passer les grands froids à venir. Il est sage même s'il sa trompe fume un peu trop souvent.

- le grand-père, le "Mammuthus Ungeravus", le plus poilu mais le plus précieux, car il garde un oeil avisé sur ses congénères. Il a passé de siècle et connaît les risques des maladies, c'est donc avec beaucoup d'assurance qu'il réorganise le troupeau. Discret il dispose d'un grand flegme, ce qui le rend aimable, même si ses défenses son probablement les plus longues.

- l'élu, le "Mammuthus Longchampius", le plus léger des mâles, mais le plus fin, le plus agile aussi, sachant dissimuler ses défenses pour mieux s'approcher du pouvoir. Il a du verbe et passe très bien en société, le poil toujour impeccable. Il a surtout été l'élu rapidement, il a grandi plus vite que les autres et est arrivé promptement au pouvoir. Il ressemble à un Chancelier, mais ne l'est pas. Il passe, sans vague, mais sans sans bruit aussi. La discrétion est une valeur sûre chez lui.

- Le gendre idéal, le "Mammuthus Mullerius", celui que l'on remarque dès qu'il arrive. Moins lourd que les anciens, il est le plus longiligne et dispose donc d'une très grande visibilité. Il est gourmand et veut prendre de la hauteur, sur les hauteurs. Sédentaire il construit, il a des projets, il veut changer le microcosme urbain. Mais il va probablement trop vite, il s'expose tout en étant le plus fragile, même avec des défenses argentées. Il devrait représenter l'avenir mais n'a pas encore assez de poids pour tracer la route. Résiste aux coups de froid, mais s'expose encore en s'approchant du ravin.

- Le prof, Le "Mammuthus Beeranis", en charge de l'éducation des plus jeunes, de la survie, de la mémoire de l'enseignement des anciens, de l'histoire et de l'avenir. Il aime les roses, n'est pas très agressif car n'aime pas les conflits. Il noie souvent les problèmes dans de longs discours qui ne trompent personne. Ses défenses sont d'ailleurs limitées car recourbées. Il semble bien souvent isolé et malgré sa grande taille passe inaperçu. Discret ou opaque ?

- La féline, Le "Mammuthus Rochatus", qui aimerait avoir des griffes pour défendre les siens, mais qui ne dispose que de petites défenses, qui ne trompent personne. Elle est arrivée tel un lynx qui bondi, propulsée, agile, mais nerveuse et si légère. Est souvent sous la protection des autres, l'ancêtre étant son pilier, mais devra prendre du poids pour rester, surtout si elle veut véritablement tenter de protéger ses congénères.

- La rieuse, Le "Mammuthus Künzlerus", très nature, le poil long et le verbe champêtre. De passage probablement, n'étant qu'un herbivore pas assez gourmand qui ne dévore pas tout sur son passage. La discrétion est aussi son talent, n'aimant probablement pas les mondanités réservées à d'autres. Trop légère, elle est pourtant bien protégée du froid par son expérience de vie. Ses défenses son abîmées mais peuvent encore blesser sans un écoquartier.

Quand je me retourne, je devine d'autres "Mammuthus", aussi différents les uns des autres, mais qui ont tous comme principal atout leur poids dans la société. Mais vous comme moi le savons bien, il ne suffit plus d'avoir du poids, il faut aussi des idées pour sauver notre territoire.

Heureusement pour eux, aucun cataclysme n'est envisagé avant deux ans, juste quelques coups de froid qui visiblement n'ont jamais fait de mal à personne.

Dans notre société, aujourd'hui plus qu'hier, il y a les Mammouths, et les hommes.

"Mammuthus Minetus".

 

Walter Schlechten, habitant de La-Croix-de-Rozon, plongé dans ses fouilles.

 

  

 

14:05 Publié dans Culture, Genève, Histoire, Humour, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/01/2011

Elections : Souvenirs d'une provocation, petit bilan !

Vous souvenez-vous du candidat virtuel et du programme de Walter Schlechten ?

(texte du 7 octobre 2009, Blog Minet)

http://minet.blog.tdg.ch/archive/2009/10/07/candidat-virt...

A l'époque, sur le ton de la provocation, j'avais voulu à travers quelques lignes vous donner la possibilité de vous faire une idée sur les choix qui sont les miens en politique pour une « Genève autrement  ».

Lire la suite

08:01 Publié dans Culture, Fiction, Genève, Humour, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

29/09/2010

Première scène de ménage depuis l'arrivée de la cousine Simonetta !

Depuis quelques jours je suivais de près tous les changements qui intervenaient chez mes voisins, la famille C.-F.

En effet, les départs annoncés des cousins Hans-Rudolf et Moritz, le premier pour un repos forcé à l'alpage, le second pour un long voyage en train et en vélo à travers l'Europe, il y avait deux chambres d'amis de libres.

Plusieurs membres de la grande famille se sont inscrits, venant de presque toute la Suisse, car les places sont rares dans ma ville fédérale. Pour finir se sont les clans qui ont décidé, et sans surprise, la cousine Simonetta a été sollicitée à la grande majorité, alors que le deuxième matelas est revenu à Johann.

Ces choix ont fait bien des déçus.

Premièrement car les deux nouveaux avaient déjà une chambre en ville, donc ce sont deux proches qui vont emménager.

Deuxièmement, dans les clans certains espéraient voir arriver deux cousines. Une seule a été retenue, Simonetta. Faut dire que la famille C.-F. rêvait aussi de se retrouver avec cinq femmes en ménage, elles ne seront que quatre.

Et pourtant, en à peine deux jours, mes voisins sont déjà chamboulés de ces deux arrivées. Le plus surprenant c'est que, tel dans une maison de poupées, se sont les fille qui se chamaillent déjà, sans être les cinq espérées.

Il y a la grande Doris qui a voulu changer de chambre, en prendre un plus grande laissée libre, alors que l'on pensait que Simonetta allait en bénéficier du fait de sa grande réussite.

Il y a Eveline qui n'en pouvait plus de faire la justice dans cette famille et qui qui prend en charge le porte-monnaie de la maison.

Il y a Micheline qui à voulu rester étrangère à tout ça et garder sa chambre, faut dire qu'elle voyage beaucoup et n'est pas souvent là. 

Du coup s'est la cousine Simonetta qui se retrouve à devoir faire la police, dès son premier jour.

Tout ceci n'est pas de bonne augure pour la suite, car comme dans toutes les familles nombreuses, la collégialité se doit d'être le fil rouge de la vie communautaire.

Et là, c'est très mal parti, et je n'ose pas imaginer si une cinquième cousine avait emménagé, on aurait alors retrouvé nos souvenirs d'enfance et la cour de récréation où les filles se disputaient pour jouer à la corde à sauter alors que deux garçons se battaient dans un coin sous le regard incrédule d'un troisième.

J'aime bien observer mes voisins, ils sont tristes mais me font souvent rire depuis trois ans, et là il me semble que l'on ne va pas s'ennuyer cet hiver.

 

Minet.

 

 

 

01/09/2010

Trop de questions pour si peu de réponses .. Quel avenir pour la police genevoise ?

C'est la période des grandes annonces, tel un effet de manche, histoire de lancer la rentrée pour déjà oublier le "bilan" de l'année écoulée. Comme tous les lecteurs de nos quotidiens, je me pose des questions auxquelles je ne trouve pas de réponse.

Il suffit de lire cette presse de cette fîn d'été pour s'intéroger raisonnablement comme citoyen sur la situation actuelle que traverse nos pendores :

"Les demi-gendarmes" sont en service.

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Les--demis-genda...

Hausse des policiers en ville.

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Hausse-des-polic...

La police municipale sera renforcée en ville.

http://www.tdg.ch/geneve/actu/police-municipale-renforcee...

La police genevoise engage jusqu'à 35 ans.

http://www.tdg.ch/geneve/actu/police-genevoise-engage-35-...

"Madame Rochat veut-elle une police de vieux ?"

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/-Madame-Rochat-v...

La police informatisée n'est pas plus efficace.

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/La-police-inform...

Salaires des policiers : un audit dénonce des erreurs.

http://www.tdg.ch/geneve/actu/salaires-policier-audit-den...

La police a son "usine à gaz administrative".

http://www.tdg.ch/geneve/actu/salaires-policier-audit-den...

sans oublier Champ-Dollon :

L'extention de la prison plus chère que prévu ?

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/19445022

L'extention de Champ-Dollon attendra.

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/24960659

Ils pourraient libérer un tiers des détenus.

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/21065101

L'agrandissement urgent de Champ-Dollon est mal parti.

http://www.tdg.ch/geneve/actu/agrandissement-urgent-champ...

 

Mais l'avenir est ailleur, il suffit de lire les offres d'emplois à l'Etat pour y croire :

DSPE - Secrétaire général-e à 100 %

http://bpv.geneve.ch/offpers/ebpv/RHA/viewPV.asp

DSPE - Secrétaire adjoint-e à 100 %

 http://bpv.geneve.ch/offpers/ebpv/RHA/viewPV.asp

DSPE - Gardien-ne ou suveillant-e de prison (avec CFC de cuisinier) à 100 %

http://bpv.geneve.ch/offpers/ebpv/RHA/viewPV.asp

DSPE - Gardien-ne ou suveillant-e de prison à 100 %

http://bpv.geneve.ch/offpers/ebpv/RHA/viewPV.asp

Reste que le budget de l'Etat sera présenté le 16 septembre prochain, donc plus le temps de se poser trop de questions et ça évite de devoir trouver des réponses, mais pendant ce temps là la patate chaude brûle les doigts à certains !

 

 

21:06 Publié dans Culture, Economie, Genève, Histoire, Humour, Médias, Politique, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

31/08/2010

Minet fait sa rentrée ... et se fait déjà les griffes ... Revue de presse ou revue de classe !

En général, une rentrée ça se prépare, c’est cadré, c’est organisé, c’est précis, c’est objectif, c’est même souvent déterminent.

 

Chez nous, la rentée coïncide presque toujours avec l’arrivée du cirque Knie, ce qui plante bien le décor. Que le spectacle commence, ouvrons la piste aux artistes :

 

La rentrée des classes : Avec une annonce publique discrète de la suppression de la dispense d’âge pour les premières enfantines, des familles se sont retrouvées en difficultés. Pour nos chérubins, il fallait avoir cette année 4 ans révolus au 30 septembre, alors qu’avant cette limite était fixée au 31 octobre, pour être acceptés à la rentée (31 août 2011 et 30 juillet 2012). Du coup, plus de 200 enfants et le double de parents se sont retrouvés sur le carreau, devant patienter un an avant d’intégrer le cursus scolaire. Avec des parents qui n’avaient pas pris les devants, on se retrouve avec des enfants à la rue. Le bonneteau et la mendicité seront une première école de la vie pour eux, les frais de garde un fardeau pour leurs parents.

 

http://www.ge.ch/dip/GestionContenu/detail.asp?mod=dossier.html&id=984#chronologie

 

 

La rentrée de l’UDC : guerre froide, scission, expiation nationale, l’UDC section Genève nous gratifie d’une rentrée sans classe. Reste à Mme Céline AMAUDRUZ, nouvelle présidente de l’UDC Genève, à tenir ses élèves en bon ordre pour donner la leçon, en espérant faire passer l’année au plus grand nombre.

 

http://www.udc-ge.ch/communiques_presse/cdp-2010.08.31_election%20celine%20Amaudruz.htm

 

 

La rentrée judiciaire : après les bravoures vacancières de notre Procureur général, le dossier de la BCG occupe déjà les bancs du Palais. Du 4 octobre au 26 novembre, les arrivées tardives seront sanctionnées, ou pas. Une rentrée qui classe un épineux dossier.

 

 http://www.tdg.ch/dossiers/geneve/proces-bcge

 

 

La rentrée policière : peu de bruit durant l’été avec pourtant une rentrée chargée, voire menée au pas de charge. Avec un SPJ qui sollicite la Cour des comptes pour un audit relatif à l’utilisation de l’application de conduite opérationnelle  du personnel de police au sein de la police judiciaire (ouff), et un rapport qui tombe au premier rang à la rentrée, c’est comme si l’on mettait définitivement la police sous la tutelle de ces magistrats, comme un appel au secours auprès d’une entité qui se veut, qui se doit, indépendante et autonome. Pendant ce temps, quelques pigeons se font plumer leurs billets en jouant au bonneteau alors que nos mendiants ramassent encore les miettes des quelques monnaies qui ne tombent plus du ciel. En manque de liquidité, les truands aussi visiblement puisque le hold-up demeure sur notre territoire. Une augmentation de la graduation de la violence, morale, verbale, physique, qui n’annonce rien de bon pour la suite. Figaro nous jouera encore quelques douces notes jusqu’à l’hiver, mais là heureusement les grands froids seront devenus nos meilleurs amis, incitant au renoncement pour certains, au départ pour d’autres. Si tu as entre 20 et 35 ans (Sic), vient passer l'hiver au chaud avec nous.

 

http://www.ge.ch/cdc/doc/20100830_rapport_no32.pdf

 

 

La rentrée politique : beaucoup sont en avance sur le programme de la rentrée, ils ont ouvert leurs cahiers sur avril 2011 et les élections municipales en ville de Genève. Comme si les temps actuels ne comptaient plus, reste encore à boucler le budget 2011 pour le CE, les enjeux sont ailleurs. Lutte des classes, des partis, peu de places pour peu d’élus avec une nouvelle vague qui devrait en effrayer plus d’un, sauf si c’est pour un tour de piste qui ressemblera à cet éternel recommencement qu’est la politique genevoise. Certains disent à droite toute, mais l’équilibre est nécessaire. À suivre, mais les mauvais carnets ne passeront pas en seconde année.

 

http://www.pdcvilledegeneve.ch/spip.php?article337

 

 

La rentrée de Minet : un petit mot sur son blog, rien de méchant, juste un peu de lecture, pour préparer 2011, en toute liberté, car au fond de la classe demeureront avec lui les cancres de la République.

20:59 Publié dans Culture, Economie, Genève, Humour, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

14/08/2010

Un blog peut-il vivre tout seul ? La réponse est non !

Le "Petit jeu" est fini.

Avant de partir en vacances, pour un magnifique voyage au Canada avec ma douce, où l'Ontario a été une véritable découverte, j'ai posté un "petit jeu de l'été" sur mon blog, avec des dates de programmation pour parution, afin d'alimenter quotidiennement mon blog avec divers sujets sur le thème "Petit jeu, xxxx c'est ?"

Au-delà des thèmes choisis, je constate ceci :

La police, sur mon blog, est un sujet qui attise toujours les commentaires. Par contre, il est dommage que des sujets comme le sida, la politique, l'alcool, l'enseignement, la drogue, les médias, le sexe ne développe pas quelques réactions, même sous cette forme infantile du débat.

Par contre, ce qui est certain, c'est qu'un blog ne peut pas vivre ainsi. L'écriture doit être quotidienne, d'actualité, et son modérateur se doit d'être présent et vigilant. L'intérêt n'est donc pas créé par le sujet, mais bien par le contenu, mais pour ça il faut avoir le temps de coucher les mots et les idées, d'ouvrir et d'entretenir le débat, d'y participer et de l'animer.

Ce n'est pas en étant absent 16 jours qu'il m'était possible de le faire. Un "petit jeu de l'été" qui s'arrête donc ce jour, en espérant vous retrouver lundi matin, avec un mot du jour qui lui saura vous intéresser. L'actualité est là, moi aussi.

Je vais donc fermer les rubriques précitées de ce petit test, en n'oubliant pas de remercier les 1672 visites reçues sur ce jeu et les auteurs des 59 commentaires déposés.

Minet.

18:53 Publié dans Culture, Humour, Médias, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Petit jeu, la religion c'est ... !

Un peu marre de lire tout et n'importe quoi, alors le jeu est très simple, vous avez jusqu'à 1800 en ce samedi 14 août pour répondre et compléter cette phrase afin de donner votre opinion sur la religion :

La religion c'est ... !

07:37 Publié dans Culture, Humour, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

13/08/2010

Petit jeu, les médias c'est ... !

Un peu marre de lire tout et n'importe quoi, alors le jeu est très simple, vous avez jusqu'à 1800 en ce vendredi 13 août pour répondre et compléter cette phrase afin de donner votre opinion sur les médias :

Les médias c'est ... !

06:20 Publié dans Culture, Humour, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

12/08/2010

Petit jeu, les Psy c'est ... !

Un peu marre de lire tout et n'importe quoi, alors le jeu est très simple, vous avez jusqu'à 1800 en ce jeudi 12 août pour répondre et compléter cette phrase afin de donner votre opinion sur les Psy :

Les Psy c'est ... !

06:55 Publié dans Culture, Humour, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/08/2010

Petit jeu, la drogue c'est ... !

Un peu marre de lire tout et n'importe quoi, alors le jeu est très simple, vous avez jusqu'à 1800 en ce mercredi 11 août pour répondre et compléter cette phrase afin de donner votre opinion sur la drogue :

La drogue c'est ... !

06:34 Publié dans Culture, Humour, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/08/2010

Petit jeu, la liberté c'est ... !

Un peu marre de lire tout et n'importe quoi, alors le jeu est très simple, vous avez jusqu'à 1800 en ce mardi 10 août pour répondre et compléter cette phrase afin de donner votre opinion sur la liberté :

La liberté c'est ... !

06:32 Publié dans Culture, Humour, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/08/2010

Petit jeu, le Sida c'est ... !

Un peu marre de lire tout et n'importe quoi, alors le jeu est très simple, vous avez jusqu'à 1800 en ce lundi 9 août pour répondre et compléter cette phrase afin de donner votre opinion sur le Sida :

Le Sida c'est ... !

06:31 Publié dans Culture, Humour, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/08/2010

Petit jeu, le bonneteau c'est ... !

Un peu marre de lire tout et n'importe quoi, alors le jeu est très simple, vous avez jusqu'à 1800 en ce dimanche 8 août pour répondre et compléter cette phrase afin de donner votre opinion sur l'enseignement :

Le bonneteau c'est ... !

09:29 Publié dans Culture, Humour, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/08/2010

Petit jeu, le soleil c'est ... !

Un peu marre de lire tout et n'importe quoi, alors le jeu est très simple, vous avez jusqu'à 1800 en ce samedi 7 août pour répondre et compléter cette phrase afin de donner votre opinion sur le soleil :

Le soleil c'est ... !

09:27 Publié dans Culture, Humour, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook