L’absence

« À tous ceux qui sont partis, trop vite » 

Il y a des nuits sans étoile
Il y a des jours sans soleil
Il y a des heures sans seconde
Il y a des vies sans âme

Et puis, il y a toi, que j’attends .. si belle

Il y a des montagnes sans sommet
Il y a des routes sans destination
Il y a des plages sans vague
Il y a des chemins sans balisage

Et puis, il y a toi, que j’attends .. si forte

Il y a des villes sans bruit
Il y a des immeubles sans toit
Il y a des maisons sans enfant
Il y a des chambres sans amour

Et puis, il y a toi, que j’attends .. si douce

Il y a des films sans larme
Il y a des tableaux sans visage
Il y a des photos sans souvenir
Il y a images sans saveur

Et puis, il y a toi, que j’attends .. si tendre

Il y a des atlas sans relief
Il y a des cartes sans couleur
Il y a des déserts sans nom
Il y a des océans sans fond

Et puis, il y a toi, que j’attends .. si mystérieuse

Il y a des recettes sans goût
Il y a des plats sans odeur
Il y a des mets sans chaleur
Il y a des repas sans plaisir

Et puis, il y a toi, que j’attends .. sans fin

Il y a toi, sans moi
Il y a eux, sans nous
Il y moi, sans elle
Il y a lui, sans voix

Ce silence, que j’entends .. trop souvent !

Minet

Les commentaires sont fermés.