La nouvelle contestation, le conflit !

C70E6E82-8FAA-4FD8-AA57-F0FEACBAB3E4.jpegJe constate que face à son mal-être sociétal en lien avec les politiques économiques et sociales imposées, le peuple, toutes classes confondues, recherche prioritairement le conflit par la contestation idéologique. Du coup, le masque par exemple devient un symbole de cette contestation.

Le siècle dernier on appelait ça «faire de la politique », ou comment faire passer ses valeurs. Aujourd’hui ce n’est qu’un acte d’opposition, cette fameuse opposition qui se devait pourtant de représenter un contre pouvoir, là c’est un échec démocratique.

Nous ne pouvons pas exiger plus de droits et ne pas être participatif face aux problèmes. Soit les contestataires ont un véritable projet, soit tous les partenaires forgent ensemble les solutions à travers une vision du monde différente.

Une autre version de la démocratie participative, une autre vision du pouvoir, un autre monde politique, une démocratie où l’humain est simplement remis au centre de nos préoccupations, l’argent et l’économie n’en étant que des outils.

Minet.

Commentaires

  • Il est très rare que les confrontation et contestation agressives amènent à quelque progrès.
    La plupart du temps elles ne sont que gesticulations qui occupent le devant de la scène (médiatique surtout), tout en cachant le désarroi et l'impuissance devant les difficultés à gérer la réalité.

  • Je pense plutôt que les gens se réveillent et refusent "la soumission" à ce qui me parait être les prémices d'une dictature mondialisée! On ne doit pas se contenter de mettre des masques, il faut de bonnes raisons pour les porter! Et la situation actuelle ne nécessite pas le port de masques en extérieur! On est passé dans les chiffres, des personnes vraiment malades et hospitalisées aux personnes simplement positives mais non malades! Alors ces chiffres sont du grand n'importe quoi! En plus les testes ne sont pas fiables, alors on leur fait dire ce que l'on veut! De toute façon ces masques ne sont pas efficaces contre le covid, là on remue du vent rien de plus!

Les commentaires sont fermés.