Le virus de la politique devrait disparaître le 7 mars 2021, voire avant !

 

Cette situation devient insupportable, des mois que cela dure et aujourd'hui tout le monde est impacté, une véritable pandémie politique. Si nous connaissions ce genre de virus, la forme prise cette fois est redoutable.

Souvent asymptomatique, la population n'a pas vu les dangers arriver. Une grippe saisonnière qui passe après un quinquennat pouvions-nous entendre. Pas aussi simple car très volatile, il aime à se déplacer de continent à continent, de pays à pays, de département à département, de vile en ville. Ce virus, qui reste droit comme un i, est insolent et ne tient visiblement pas compte des avis des experts qui doivent eux débattre pour avancer. Ce virus a même été déclassé, il ne fait plus partie des libéraux libres.

Maintenant que sa dangerosité est avérée, car il est parfois radial, les victimes ont pourtant rarement droit à la parole. Ce virus engendre la peur, cet ennemi des relations humaines qui fait que les plus forts tombent en soumission et que les plus faibles demeurent dans un silence profond. 

Certes, quelques professions libérales estiment que le mal n'est pas aussi grave qu'il n'y parait, qu'il faut faire avec pour le bien de l'économie. Malheureusement pour eux il n'y a pas de place pour le mensonge dans ce genre de combat, il n'y a que les vérités qui comptent et les rares bilans présentés ne sont pas suffisants pour y croire. Quand les symptômes sont aussi clairs c'est qu'il n'y a pas de place pour le hasard, nous ne pouvions pas attendre que toutes les urnes soient remplies pour agir. 

Après des mois de signaux d'alerte, le virus pourrait démissionner et laisser la population en paix, ce qui permettrait à notre société d'avancer plus sereinement. Réponse le 7 mars 2021, date où selon les médias le virus devrait disparaître pour laisser à place à un nouveau de ce monde. 

Il n'est pas impossible que ce virus devenu imprévisible disparaisse avant, vacciné par d'autres bactéries, de celles qui luttent pour le bon fonctionnement des corps. 

"Même avec le virus de la politique, savoir se remettre ne question n'est pas qu'une invective, cela peut devenir une qualité"

Minet, habitant de Perly. 

6082CC5F-F3AB-4129-BD05-F7A014156298.jpeg

Les commentaires sont fermés.