• XXIe siècle, ne nous trompons pas de cibles !

    XXIe siècle. 

    Que de combats, que de luttes, que de victimes. 

    La vie n’est pas un long fleuve tranquille, elle ne le sera jamais. Pour tous la vie est un combat car le pire ennemi du genre humain c’est l’homme lui-même, l’autodestruction est son arme sournoise. 

    Le combat, ces combats sont donc nécessaires, encore ne faut-il pas se tromper de cible ni de moyens : 

    On ne combat pas les pauvres mais la pauvreté;

    On ne combat pas les riches mais la non distribution des ressources; 

    On ne combat pas les chômeurs mais le chômage et la robotisation intensive; 

    On ne combat pas les genres mais la non reconnaissance de ceux-ci;

    On ne combat pas les différences mais l’indifférence; 

    On ne combat pas les sdf mais la spéculation immobilière;

    On ne combat pas le libéralisme mais la mondialisation économique; 

    On ne combat pas les jeunes mais l’absence d’avenir pour ceux-ci; 

    On ne combat pas l’école mais le manque de moyens de celle-ci;

    On ne combat pas l’Autorité mais les abus;  

    On ne combat pas l’insécurité mais les criminels; 

    On ne combat pas la pollution mais les usages des gros pollueurs; 

    On ne combat pas pour la guerre mais on lutte pour la paix; 

    On ne combat pas les non vaccinés mais la pandémie;

    On ne combat pas le silence, on écrit. 

    Unissons-nous et combattons.

    Minet, habitant de Perly.